SKIP

L'art de l'émerveillement

scrollez

Tout commence dans nos vignes situées au coeur de la Grande Champagne, Premier Cru de Cognac.

I

Au cœur de Cognac

Le terroir de la Grande Champagne

Une seule et unique ballade dans nos vignobles au cœur du prestigieux terroir de Grande Champagne dans la région de Cognac suffira pour vous montrer le caractère exceptionnel de cet endroit.

Sous leurs apparences dures, les roches crayeuses et calcaires abritent pourtant des vignes, des raisins vigoureux, éclatants de vie. Ce premier cru de Cognac, la Grande Champagne, est reconnu dans le monde entier pour l’élégance exceptionnelle de ses cognacs.

Le vignoble cognacais se divise en six crus, nichés les uns à côté des autres, au cœur desquels on trouve la Grande Champagne, reconnue comme « le Premier Cru de Cognac ». C’est là que commence notre histoire avec la naissance du premier Elie Ferrand dans la petite ville de Segonzac en 1630.

L’amour de la vigne

Segonzac, berceau de dix générations d’Elie Ferrand, abrite également le Manoir de Mademoiselle. Le village est situé au coeur de la Grande Champagne, entouré de vignes qui s’étendent à perte de vue. Pendant des siècles, la famille Ferrand y a développé ses vignes ; une tradition que nous avons aujourd’hui l’honneur de poursuivre, en prenant soin de nos vignobles ancestraux.

Dans la droite lignée de ces viticulteurs éclairés, nous travaillons la terre pour maintenir une relation vertueuse entre Ferrand et la nature. Nous mettons en oeuvre des méthodes spécifiques pour que le sol de nos vignes puisse se régénérer naturellement. Chez Ferrand, nous laissons certaines rangées entre nos vignes recouvertes d’herbe, permettant une meilleure aération du sol et la création d’un compost qui empêche naturellement la pousse des mauvaises herbes. Saison après saison, nous réduisons l’utilisation de pesticides avec de nouveaux outils tels que les « confuseurs sexuels » largement répandus en ilôts sur nos parcelles et d’autres méthodes naturelles afin de créer un impact encore plus positif sur notre terroir.

Lors d’une promenade dans nos vignes, vous rencontrerez probablement l’un de nos amis bouclés: ces moutons du Shropshire tondent naturellement l’herbe, et ajoutent leurs engrais aux sols sans avoir recours à un tracteur qui endommagerait ce précieux sol Nous testons actuellement cette méthode naturelle, en laissant les moutons se balader dans nos vignes après la récolte pour préserver la bonne santé du vignoble durant l’hiver ; ils permettent de préparer la prochaine saison, tout en conservant la bonne santé et la productivité de nos terres pour les générations à venir.

La magie de la vigne

L’Ugni Blanc, ou quintessence du raisin pour le cognac, est un cépage connu pour son acidité élevée, qui permet de conserver le vin jusqu’à la distillation. Les eaux-de-vie de Grande Champagne créées à partir d’Ugni Blanc se distinguent par leur extrême finesse et sont parfaitement adaptées à un long processus de vieillissement. Aux côtés de l’incontournable Ugni Blanc qui représente 98% du vignoble cognaçais, nous testons également d’autres cépages. En accord avec la philosophie Ferrand, nous faisons revivre d’anciennes techniques à la fois surprenante et délicieuse.

Ces expériences incluent le cépage Colombard, l’une des variétés les plus anciennes de la région, que nous utilisons dans Ambré. Cultivé en petites quantités, il produit de très beaux cognacs, plus aromatiques, aux notes florales et fruitées.

Tous les cognacs Ferrand sont composés exclusivement de raisins issus de la Grande Champagne, un cru prestigieux dont sont issus les cognacs les plus admirés et les plus élégants.

II

De la vigne à l'élixir

La croisée des destins

Peut-être était-ce tout simplement le destin qui fit naître Elie Ferrand en 1630 à Segonzac, au cœur de la Grande Champagne, au moment même où fut inventé le procédé de double distillation. Cette technique donna naissance au style moderne du cognac que nous connaissons aujourd’hui.

L’histoire semblait donc écrite d’avance : Segonzac fut le berceau des Ferrand pour les 9 générations suivantes : dix fils, tous prénommés Elie, perpétrèrent leur précieux savoir à travers les siècles, celui de la culture des vignes et de la transformation du fruit de leur labeur en élixirs exceptionnels grâce au procédé innovant de la double distillation.

La légende de l’alambic charentais

Une fois que nos raisins sont arrivés à parfaite maturité, ils sont récoltés avec soin et transformés en vin. Puis intervient la technique ancestrale de la double distillation composée de deux chauffes successives dans un alambic charentais. En cuivre et fait main, cet alambic permet de produire le cognac goutte à goutte à la flamme nue grâce à un procédé exigeant transmis de génération en génération.

Au cours de la seconde distillation, le cœur de chauffe, autrement dit la partie la plus noble du distillat final, est habilement extrait. C’est là que nous pourrions nous arrêter. Mais chez Ferrand, nous aimons aller plus loin.

Nous appliquons ensuite un traitement spécifique en chauffant à nouveau brièvement juste après la capture du cœur, ce qui permet d’extraire une partie des composés aromatiques de la partie restante du distillat. Cette technique nous permet d’en retirer une touche supplémentaire de complexité pour créer des spiritueux plus ronds, où le fruit s’exprime davantage.

Déjà pourvu de sa beauté et de sa personnalité, cet élixir n’a pourtant pas encore été doté de la clé de voûte qui fera de lui un cognac Ferrand : sa couleur ambrée, assortie des arômes et des saveurs qui ne peuvent être obtenus qu’après un vieillissement contrôlé dans l’éternité de nos chais.

III

Une inventivité sans fin

La sublimation du raisin par le raisin

Le vieillissement en fûts ayant contenu du vin ou de l’eau-de-vie de vin était une pratique répandue autrefois, mais qui s’est perdue avec le temps. Lorsque nous l’avons retrouvée au cours de nos recherches, nous étions intrigués par l’idée d’utiliser les qualités gustatives d’un vin ou d’une eau-de-vie de vin pour mettre en valeur les caractéristiques de notre cognac.

Notre mission de réincarnation de cette méthode ancienne donna naissance à notre Double Cask Réserve : une seconde maturation en fûts de vin de Banyuls permet de révéler des notes de rancio et la richesse de ce vin doux naturel. Grâce à cet élixir, nous avons redonné vie à la technique du double vieillissement qui, à notre connaissance, n’était plus utilisée dans la production de cognac actuelle. Nous poursuivons depuis nos expériences avec des résultats fructueux.

Penser le fût autrement

Nous avons découvert dans nos archives une autre technique oubliée : la création de cognacs au profil unique et extraordinaire de par leur vieillissement dans des fûts de différentes essences de bois. Une lettre datée de 1913 retrouvée dans le bureau d’Elie Ferrand VIII révèle une commande de fûts de châtaignier. En creusant le sujet, on retrouve un livre de 1905 de Fraser Sandeman où il est question d’un brandy vieilli en fût de châtaignier dont la signature serait „élégante et veloutée“.

Nos propres expérimentations ont prouvé que le châtaignier permet d’obtenir des tannins veloutés, des notes de pâtisserie complexes ainsi qu’une merveilleuse longueur et douceur en bouche. Ainsi naquit Renegade N°2 Chestnut Barrel. Comme la règlementation actuelle interdit l’usage d’autres bois que le chêne pour le vieillissement du cognac, ce spiritueux n’a pas le droit de s’appeler cognac et doit être étiqueté comme « eau-de-vie ».

La part des anges

Nous devons prêter une grande attention au choix des chais où reposent nos eaux-de- vie : en fonction du profil aromatique que nous souhaitons développer pour chaque cognac, nous pouvons décider de le laisser évoluer dans un chais en particulier, ou de le déplacer d’un chai à l’autre au cours de son vieillissement.

Nos chais secs ont un taux d’humidité de 30-60% : l’évaporation n’y modifie que peu la teneur en eau ainsi que la teneur en alcool, et les cognacs obtenus ont un profil plus sec avec des accents épicés. A l’opposé, nos chais humides possèdent naturellement un taux d’humidité de 70-100% où la « part des anges » diminue notablement la teneur en alcool des eaux-de-vie qu’elles abritent, qui en sortent plus douces et plus rondes.

IV

Un moment de partage

Une fois que les raisins ont été finalement cueillis, le vin est distillé pour devenir une eau-de- vie 100% Grande Champagne. La maturation de nos elixirs atteint ensuite son point culminant dans nos fûts et nous amène à notre prochaine étape. Il est temps de composer avec l’art de l’assemblage.

Art plutôt que science, le mystère de l’assemblage réside essentiellement dans un moment de partage. Au-delà d’une simple connexion entre le Master Blender et les eaux-de-vie, c’est surtout une projection de la virtuosité avec laquelle il imagine la façon dont le cognac obtenu sera dégusté et partagé.

En terre de Cognac, l’assemblage constitue une étape essentielle à la fabrication d’un cognac d’excellence, qui naît de cette alliance de qualités complémentaires.

Des moments d'émotions uniques

Ayant cela à l’esprit, il s’agit d’apposer la touche finale, une signature qui fera sens tout en éveillant des émotions et en proposant une expérience à la fois prégnante et mémorable.

Depuis 1989, Alexandre Gabriel, propriétaire et Master Blender de Ferrand Cognac, décrypte les processus subtils de l’assemblage afin de façonner ces moments singuliers. Chaque gorgée doit être porteuse d’émotion : cet objectif allié à son expérience de plus de 30 ans lui permet de créer des cognacs d’excellence.

Il n’y a pas de petite victoire ; seulement une expérimentation et une recherche permanentes, car le travail d’un Master Blender n’est jamais terminé. Aujourd’hui, Alexandre fait partie des Master Blenders les plus expérimentés au monde. Ferrand Cognac poursuit sa mission de création de cognacs d’exception, vecteurs d’émotion et de savoir-faire.

V

A nous!

De la vigne à la carafe en passant par le vin, l’eau-de-vie, le fût, le chais et l’assemblage, l’histoire de Ferrand Cognac s’écrit avec passion et créativité, enthousiasme et curiosité. Loin d’une simple ode au passé et au futur, elle se vit essentiellement au présent. La découverte de Ferrand Cognac est une expérience merveilleuse, une rencontre aussi délicieuse qu’inattendue, que nous espérons avoir l’occasion de la partager avec vous.