SKIP

Nos Racines

scrollez

En souvenir de la famille Ferrand, nous tenons à rendre hommage tant à leur héritage qu’à l’histoire du cognac dans son intégralité.

1630

Les débuts des Ferrand et du Cognac

Notre merveilleuse histoire débute avec la naissance d’Elie Ferrand, et s’écrit durant une longue lignée familiale jusqu’à Mademoiselle Henriette, gardienne de la mémoire de ses ancêtres ; cette lignée continue aujourd’hui avec Ferrand Cognac et le travail que nous accomplissons avec fierté et en l’honneur de cette famille.

Elie I fut le premier descendant d’une succession de dix générations d’Elie Ferrand, qui contribuèrent durant trois siècles à façonner les paysages de la Grande Champagne ainsi que le goût du cognac, que ce soit grâce à la culture des vignes, à la fabrication du vin ou à la distillation du cognac ; dans le cas d’Elie VIII, ce furent les trois à la fois.

1839

L’avènement d’une nouvelle ère

Lorsqu’Elie VII épousa Marie Roumagne en 1838, ils héritèrent de son père Elie VI des vignobles de Segonzac au cœur de la Grande Champagne, ainsi que du matériel nécessaire à la fabrication du vin et à la distillation du cognac. A ce stade, les Ferrand faisaient déja partie des grandes familles vigneronnes locales depuis presque deux siècles. L’année suivante, Elie VII et Marie eurent un fils.

S’il est vrai que chaque Elie Ferrand joua un rôle important dans l’histoire de Cognac, Elie VIII, né le 2 octobre 1839, fut indéniablement le plus célèbre et le plus charismatique personnage de la famille.

Elie VIII un héritage prestigieux

Durant 88 ans, Elie VIII vécut sa vie pleinement. Sa curiosité et son respect de la nature s’étendaient bien au-delà des frontières de ses vignes, à tel point qu’il construisit son propre zoo, qui abritait des animaux magnifiques comme des flamants roses, des toucans, des gazelles, des kangourous et des zèbres. Sa créativité et sa passion pour le cognac l’amenèrent à rechercher en permanence de nouvelles techniques et méthodes de production.

Enfin, son engagement le distingua non seulement dans la reconnaissance mondiale de son art, mais il l’aida également à vaincre l’épidémie de phylloxéra qui menaçait ses vignes, permettant ainsi à l’histoire de Cognac de s’écrire au futur.

1861

Le manoir familial

En 1861, Elie Ferrand VIII et son père bâtirent un noble manoir sur les terres familiales. C’est dans cette demeure que la famille Ferrand vécut durant le siècle et demi suivant.

Aujourd’hui, le manoir porte encore l’empreinte des générations passées, qui a été précieusement conservée par Mademoiselle Henriette Ranson-Ferrand. Mademoiselle, l’arrière petite-fille d’Elie VIII, et dernière d’une lignée de 10 générations d’Elie Ferrand, décrivait ainsi la faculté du manoir à traverser le temps : "Vous voyez, rien n’a changé ; seul le temps a marqué son empreinte. "

1877

La menace du Phylloxéra

1877 fut la dernière année de récolte intacte dans la région. Durant les quinze années qui suivirent, le phylloxéra ravagea les vignes de Cognac. La petite ville de Segonzac, située au cœur de la Grande Champagne, perdit la moitié de ses distillateurs.

Pendant cette période, Elie VIII prit pleinement la mesure de la menace que représentait le phylloxéra, non seulement pour ses propres vignes, mais également pour toute l’industrie du cognac. Convaincu que tous les acteurs devaient s’allier pour agir avec force et détermination, il rechercha et étudia activement les différentes solutions qui commençaient à émerger, parmi lesquelles l’usage de porte-greffes plus résistants et plus tolérants.

1882

A la table des têtes couronnées d’Europe

Les cognacs d’Elie VIII gagnèrent rapidement la réputation d’être les meilleurs en France, mais aussi à travers le monde. S’ajoute aux médailles gagnées de haut vol une lettre manuscrite que nous avons retrouvée dans les archives familiales et qui prouve que ses cognacs furent servis à la table des plus grands de son monde.

Datée de 1882, la lettre d’Elie vient en réponse à la requête du secrétaire du Sultan de Constantinople demandant 40 caisses de cognac ; il y stipule qu’il est „très flatté que mes cognacs soient servis à la table du Sultan, comme ils le furent autrefois à celle de Napoléon III.“

1900

Nouveau Siècle, même prestige

Après avoir réhabilité avec succès les vignes du charentais suite à l’épidémie de phylloxéra, tout en ayant forgé sa réputation internationale depuis plus d’une décennie, Elie VIII pouvait facilement conclure qu’il avait terminé le siècle en fanfare.

Son engagement au service du cognac fut reconnu une fois de plus lorsque son cognac reçut la prestigieuse médaille d’or à l’Exposition Universelle de 1900. La même année, il fut fait Chevalier de l’Ordre du Mérite Agricole sur proposition du Ministère de l’Agriculture.

1915

Le dernier Elie Ferrand, victime tragique de la Grande Guerre

Elie Frédéric Paul Ferrand autrement dit Elie X, le petit-fils d’Elie VIII, s’enrôla comme soldat en 1913 et fut envoyé au combat suite à la déclaration de guerre de 1914. A cette période, il participa à la guerre sur de multiples fronts à travers l’Europe.

Alors qu’il était encore au front, il fut atteint de dysenterie sévère puis attrapa la fièvre typhoïde durant son rapatriement en France. Il mourut en septembre 1915. Ainsi, la guerre la plus meurtrière de l’Histoire mit également fin à la dynastie d’Elie Ferrand, qui s’éteignit pour toujours à sa dixième génération.

1922

Naissance de Mademoiselle

Henriette Ranson-Ferrand, l’arrière petite-fille d’Elie Ferrand VIII, naquit le 10 juin 1922.

Bien qu’ils n’aient passé que cinq petites années ensemble, Henriette ou « Mademoiselle » comme nous l’avons toujours appelée, tenait son arrière- grand-père en haute estime et avait à cœur de faire vivre son souvenir.

Tout comme Elie VIII, Mademoiselle était une passionnée de chevaux, et accueillait fréquemment sur les terres du manoir des concours équestres.

Mademoiselle ne se maria jamais, devenant à ce titre la dernière d’une longue lignée familiale. Elle fut néanmoins la gardienne de la passion et de l’esprit de famille, se souvenant de tous les noms et de toute la chronologie liée à ses ancêtres.

1927

Remembering Elie VIII

Elie Ferrand, the eighth of his name, died on October 19, 1927 in the small town of Segonzac. Here, in the heart of Grand Champagne, he lived his entire 88 years, passionately campaigning for his region and for one of the things he loved most : cognac.

He was remembered not just for the many awards and recognitions he received during his life for his work and his cognacs, but as someone who had “great qualities of heart and mind,” as mentioned in his obituary.

Creative, curious, and helpful, Elie VIII lived a full life dedicated to exploring new ideas and enjoying the simple pleasures, be it spending time with his family or trying to see if he could tie the zebras from his zoo onto his carriage.

1861

Le manoir familial

Construit en 1861 par Elie Ferrand VII sur les terres familiales de Segonzac, au cœur de la Grande Champagne, le manoir familial abrita des générations de Ferrand, ainsi que leur héritage de la Grande Champagne et leur passion pour la vie.

Nous pouvons y retrouver le bureau d’Elie VIII, inchangé depuis des siècles, rempli de vieux carnets et d’inventions en tous genres. Un coup d’œil dans une autre pièce permet d’apercevoir des animaux empaillés, vestiges du temps où Elie VIII possédait un zoo sur ses terres. La légende veut qu’il essaya un jour d’atteler ses zèbres à sa calèche pour le conduire en ville.

1989

Alexandre Gabriel : un regard sur le Passé pour réinventer le Futur

Alexandre Gabriel est né et a grandi en France, dans le Sud de la Bourgogne, où son grand-père lui transmit l’art de la fabrication du vin et de la distillation des spiritueux. En 1989, Alexandre découvrit une ancienne maison de cognac dans la région du même nom et située au cœur du terroir de Grande Champagne. Dès cet instant, le sort en fut jeté. Son but : créer des cognacs exceptionnels qui pourraient procurer des émotions fortes. Quelques dizaines d’années plus tard, ces merveilleux élixirs aux tons ambrés parviennent exactement à cela, renforçant leur héritage historique par une rare capacité à étonner et à ravir.

Toujours en 1989, Alexandre rencontra Mademoiselle Henriette Ranson-Ferrand, puisqu’il possédait une cave d’assemblage près du manoir familial. Ce fut le début d’une longue histoire d’amitié, où se partageaient des anecdotes et des histoires du passé. Cette proximité conduisit Mademoiselle à confier à Alexandre la charge de préserver l’héritage de la famille Ferrrand et de continuer à écrire son histoire.

2016

Passer le flambeau

Gardienne de l’histoire familiale, Mademoiselle Henriette Ranson-Ferrand mourut à 94 ans le 7 septembre 2016. Alexandre Gabriel, accompagné de Jacques Blanc, historien des Cognacs Ferrand, eût le privilège de côtoyer Mademoiselle à la fin de sa vie et de récolter les souvenirs, les archives et les histoires familiales dont elle leur confia la garde. Le trio travaillait à un livre sur l’histoire de son arrière grand-père, Elie Ferrand VIII, qui permettrait de protéger l’histoire familiale en la relatant dans son intégralité et dans son intégrité pour les générations futures.

Mademoiselle mourut trois jours après avoir appris que le livre, qui lui tenait particulièrement à cœur, était bien terminé. Avant son départ, Mademoiselle confia à Alexandre Gabriel et à Maison Ferrand la mission de préserver l’héritage familial, un honneur que nous sommes fiers de lui rendre : „J’aurai bientôt 95 ans et je suis rassurée de savoir qu’Alexandre Gabriel, un homme aussi passionné que Grand-Père, a comme projet de vie de produire de grands cognacs, tout comme Elie Ferrand il y a 130 ans. C’est maintenant à lui et à toute son équipe de Maison Ferrand de poursuivre cette mission et de transmettre cet héritage dans les années à venir. Mes meilleurs voeux les accompagnent.“

2020

Presque 400 ans d'héritage du cognac

Aujourd’hui, fort de ces histoires merveilleuses, Ferrand Cognac poursuit à travers ses cognacs la tradition et l’esprit créatif exceptionnels de la famille Ferrand.

Avec des centaines de récompenses et de médailles internationales remportées à ce jour, nous suivons les traces d’Elie Ferrand VIII, en créant des cognacs qui réjouissent les sens. Nous poursuivons nos recherches et notre apprentissage, repoussant toujours plus loin nos frontières afin de créer des cognacs uniques qui nous inspirent, qui vous inspirent.

Mademoiselle

Aujourd’hui, nous aimons appeler cette maison familiale « le Manoir de Mademoiselle », en hommage à Henriette Ranson-Ferrand, la dernière descendante de dix générations d’Elie Ferrand.

Elle fut la gardienne de cette demeure ainsi que de son contenu et de l’héritage familial qui lui étaient associés. « Vous voyez, rien n’a changé ; seul le temps a marqué son empreinte. »

Alexandre Gabriel fut très proche de Mademoiselle pendant des années, puisqu’il possédait une cave d’assemblage qui jouxtait le manoir familial Durant les derniers temps de Mademoiselle, ils travaillèrent en trio avec l’historien de Ferrand Cognac Jacques Blanc sur un livre relatant l’histoire d’Elie VIII, l’arrière grand-père de Mademoiselle.

Mademoiselle s’en est allée à l’âge de 94 ans, quelques jours seulement après qu’Alexandre et Jacques lui aient appris que le livre était bien terminé. Conformément aux vœux de Mademoiselle, le manoir continue de vivre aujourd’hui grâce à Alexandre Gabriel et à son équipe.

La Fondation Ferrand

Aujourd’hui, le Manoir de Mademoiselle abrite la Fondation Ferrand, dédiée à la recherche et à la préservation de l’intangible héritage de Cognac. La fondation finance des recherches et a déjà publié plusieurs livres sur l’histoire du cognac et sur ses anciennes techniques de fabrication.

La fondation travaille également à la restauration du Manoir de Mademoiselle, qui abrite plus de deux siècles d’archives. Il s’agit de redonner à cette demeure sa grandeur et son éclat afin d’honorer l’engagement et le savoir des générations passées qui pourra ainsi être transmis et vécu au mieux par les suivantes.

Nos publications

Chez Ferrand Cognac, nous étudions attentivement le passé afin de réinventer l’avenir. Fruit de nos méticuleuses recherches, nous avons rassemblé des archives manuscrites qui contiennent des siècles de secrets de Cognac. Ce savoir collecté avec passion par Alexandre Gabriel et par l’historien de Ferrand Cognac Jacques Blanc, nous permet de ressusciter d’étonnantes techniques du passé sous forme de délicieux spiritueux à savourer en toute modernité. Il arrive souvent que le caractère innovant de ces découvertes passées nous incite à les partager avec le plus grand nombre, afin que tous puissent bénéficier de la richesse des informations que nous avons découvertes.

Elie Ferrand VIII : vie et époque d’un créateur de cognac éclairé

Ce livre est le fruit de trois ans de recherches en bibliothèques, de conversations avec Mademoiselle ainsi que d’analyse de plus de 50 ans d’archives d’Elie Ferrand comprenant ses journaux intimes et sa correspondance personnelle, ainsi que des recherches dans les archives familiales remontant au XVIIIe siècle. Toutes ces précieuses archives sont restées à l’abri dans le Manoir de Mademoiselle.

Découvrez l’histoire d’Elie Ferrand VIII, sa mission de préservation des traditions et des savoirs liés au cognac afin de créer le meilleur élixir possible, ainsi que le partage de ses connaissances et de son talent en France et à l’international. Depuis des années, Alexandre Gabriel a à cœur de poursuivre cette mission de préservation des merveilles du cognac qu’il fait vivre au quotidien avec son équipe.

Histoire de la Grande Champagne à Cognac

Ce livre constitue le premier tome de la Collection Maison Ferrand, une série d’ouvrages de connaisseurs basés sur de solides recherches qui font découvrir les fondamentaux de l’héritage du cognac et du rhum.

En tant que producteurs de cognac et cultivateurs dans la région de Grande Champagne, l’étude de ce terroir est forcément d’un grand intérêt pour nous. Grâce à ses roches crayeuses et calcaires, il n’y a pas d’autre endroit au monde qui présente un tel potentiel naturel pour produire des cognacs d’une finesse exceptionnelle. Ce livre est le résultat de recherches approfondies, et offre un riche compte-rendu de l’histoire de cette prestigieuse région.